– Blog régional d’information de Frédéric Pinchon –

IPTV : trente ans de prison en Angleterre

TRIBUNAL
●  LES CRéATEURS DU PLUS GROS BOUQUET DE TéLéVISION pirate PAR INTERNET DU ROYAUME-UNI DEVANT LES JUGES.
 ●  LA JUSTICE PRONONCE DES PEINES DE PRISON EXEMPLAIRES. LA SENTENCE EST ASSORTIE D’AMENDES COLOSSALES.

C’est en 2016 que Flawless voit le jour outre-Manche. Rapidement, le service IPTV se fait un nom auprès des connaisseurs. Il faut dire que la plateforme offre un avantage non négligeable : elle permet de regarder des matchs de Première league durant le fameux black-out imposé sur les chaînes de télévision, le tout à prix réduit. Forcément, le revers de bâton a été immédiat. Seulement vingt-deux mois plus tard, la justice fait fermer la plateforme pirate.
Cinq ans plus tard, le procès, intenté par la Première league, touche à sa fin. Le tribunal de Chesterfield, en charge de l’affaire, s’est montré particulièrement efficace.

L’IPTV est de plus en plus sévèrement réprimandée en Europe.

Cinq hommes se sont présentés devant la barre pour écoper de leur sentence respective : Mark Gould ; Steven Gordon : Peter Jolley ; Christopher Felvus et William Brown. Un sixième accusé, Zak Smith, ne s’est pas rendu devant les juges.

Le plus gros service IPTV du pays

Mark Gould, tête pensante du projet, est celui qui écope de la peine la plus lourde : onze ans de prison. Son partenaire Steven Gordon devra quant à lui purger une peine de cinq ans et deux mois.

Les deux hommes ont touché respectivement 4,6 millions de livres sterling (5,35 millions d’euros) et 1,7 million de livres sterling (1,98 million d’euros) grâce à Flawless. Leurs trois camarades ont été condamnés cinq ans et deux mois, trois ans et onze mois et quatre ans et neuf mois.
Il est d’ailleurs intéressant de noter que William Brown, l’homme écopant de la dernière condamnation citée, est pourtant celui qui a touché le moins de bénéfices grâce à Flawless.

Pourtant, ses compagnons ont gagné au minimum plusieurs dizaines de milliers de livres de sterling. À eux cinq, la peine de prison s’élève donc à plus de trente ans de prison, soit une peine équivalente à celle prononcée fin 2022 contre un autre propriétaire de service IPTV.

Frédéric Pinchon
frederic@pinchon.eu

Hauts-de-France : punaises de lit, Xavier Bertrand interpelle la SNCF pour qu’elle agisse en prévention d’une infestation des nuisibles dans les TER

Hauts-de-France : grève à Emmaüs, le mouvement se radicalise chez les Compagnons de Saint-André


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Une réponse à “IPTV : trente ans de prison en Angleterre”

  1. […] Hauts-de-France : trente ans de prison en Angleterre pour fraude à l’IPTV […]

Merci de laisser votre avis 🙂

Blog at WordPress.com.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE
%d